La construction de ma piscine

Terrassement :

Traçage et positionnement de la piscine, ce travail est grandement facilité avec un gabarit (voir indispensable).

Attention à la gestion du volume de la terre. On peut mesurer le volume nécessaire au remblayage avant de creuser, de cette façon on calcule le volume de la terre tassée.

Pose des dallettes :

Avec le laser on a d’abord positionné la distance et la hauteur sur des piquets.

Pose de l’ossature :

Ne pas trop serrer les boulons au début et contrôler les cotes dès la pose des premières tôles.

Fixer l’escalier sur  les trous extérieurs des tôles.(manque cette indication sur le manuel de montage).

Pose des renforts :

On peut creuser les tranchées des renforts  avant la pose de l’ossature.(plus de place pour travailler). Aucun plan nous donne la position des renforts mais on peut mesurer  la distance entre les trous de fixation du renfort et la bordure des tôles.

Raccordement hydraulique :

Pas de problème avec le matériel et les indications fournies. J’ai posé le moteur sur des silentblocs

pour éviter le bruit a l’intérieur de ma maison.(pompe dans la buanderie)

Pose du plancher :

Comme le VPC exige une traverse tout les 40 cm. j’ai choisi de construire un radier en béton qui pose sur les supports de margelles.

Avantages :

J’ai reçu le kit de ma piscine bien complet, toutes les petites pièces étaient bien séparées et bien emballées.

Soutien technique très bon. J’ai surtout apprécié votre technicien pour les bons conseils, sa compétence et sa disponibilité.

Conclusion :

Avec le soutien d’ un professionnel et une documentation claire et compréhensible, la construction d’une piscine est tout fait possible pour un amateur.

Pour ma part je n’ai pas rencontré de gros problèmes et j’encourage l’autoconstruction  d’une piscine car le prix reste abordable.

Beaud Jean-Pierre – 3960 Sierre